La photographie et les grands artistes photographes

En 1826, lorsque la première image photographique stable sur papier a été produite, personne n’aurait pu prévoir les effets de grande envergure que la photographie aurait sur le cours de l’histoire – et sur le monde de l’art, en particulier. Non seulement, une photographie étonnante capture et encadre un bref instant, mais elle parle beaucoup par un effet complexe entre le sujet, la lumière, le contraste, la texture et la couleur. Que nous soyons en faveur de la nature morte, de la nature, du paysage ou de la photographie de rue, nous sommes sûrs de trouver du travail que nous aimons dans la vaste sélection d’art de la photographie artistique de Saatchi Art à la vente par certains des photographes les plus talentueux du monde.

L’histoire et l’évolution de la photographie

L’histoire de la photographie est marquée par plusieurs périodes et dates célèbres et divers inventions déterminantes. 500 avant JC, on avait déjà découvert en Chine des descriptifs de chambre noire. Aristote et Leonard de Vinci (1490) sont parmi les précurseurs de la photographie. Plus tard, des chercheurs et des inventeurs ont contribués à l’évolution de la photographie jusqu’à la photographie moderne de nos jours. On peut citer plusieurs noms célèbres qui ont joués des grands rôles dans l’histoire de la photographie tels que Henri Schultze en 1727 (Allemagne), Thomas Wedgwood en 1802(Angleterre), Joseph Niepce en 1826 (France), etc.

1. Joseph Nicephore Niepce, 1826

Joseph Nicephore Niep est un inventeur français qui a été l’un des pionniers de la photographie. En 1826, il a utilisé un appareil photo obscura pour produire la première image photographique stable (un négatif) sur du papier nitrate revêtu d’argent. Cependant, cette image a pris plusieurs jours pour sa durée d’exposition et l’image qui en résultait n’était pas très claire.

2. Louis Daguerre, 1893

Louis Daguerre développa une technique de développement d’images sur métal qui réduit le temps d’exposition et crée des images plus nettes et plus stables. Son procédé «daguerréotypé» a été commercialisé en 1893 et a permis de populariser la technologie photographique dans le monde parmi les classes moyennes, en particulier dans le domaine du portrait. Les méthodes à base de papier (utilisant des négatifs translucides) développées pour la première fois par Henry Fox Talbot remplaceront éventuellement le daguerréotype à base de métal.

3. Louis Ducos Hauron, 1907

Le premier processus disponible dans le commerce de photographie en couleur, autochrome, a été publié en 1907 et était basé sur les innovations de Louis Ducos Hauron et Charles Cros. Cependant, ces procédés se sont révélés trop coûteux pour le grand public et ce n’est que lorsque Kodachrome film (un procédé plus abordable et plus rapide) a été rendu disponible en 1936 que la photographie en couleurs est entrée dans l’utilisation publique généralisée.

4. Le numérique, 1990

La prochaine grande révolution dans la photographie viendrait vers les années 1990 lorsque le premier appareil photo numérique commercialement disponible, le modèle Dycam 1, apparut.

Les diverses techniques de photographie

En plus du choix de l’appareil photo convenable, l’objectif, le film, et le cadrage avec le chronométrage d’un tir, les photographes peuvent choisir l’utilisation des filtres, des lumières et des processus spéciaux de chambre noire ainsi qu’une amélioration numérique (outils et techniques) pour obtenir un haut niveau de contrôle de leurs images. Le matériel et les techniques choisies dépendent en grande partie du genre et du style individuel du photographe, et aussi de l’ambiance sur l’effet global qu’ils essayent de réaliser.

1. Les photographes de portrait et d’animal

Pour les photographes de portrait et d’animal qui souhaitent faire avec un sujet individuel (ou un groupe) le point focal pour un tir, ils peuvent utiliser une grande ouverture pour une profondeur de champ et mettre leur sujet (s) dans le foyer tout en gardant l’arrière-plan flou.

2. Les photographes de paysage

Les photographes de paysage qui veulent capturer clairement une vue panoramique entière peuvent choisir l’opposé. Le choix de la couleur noir et blanc donne une qualité intemporelle aux photos et apporte des éléments tels que la ligne, la texture et le ton au premier rang. Le choix du noir et blanc ou un autre processus monotone peut également aider à détourner l’œil du photographe des éléments prévu du foyer.
Bien que certains puristes de la photographie insistent pour renoncer à l’amélioration numérique de toute nature, beaucoup choisissent de l’utiliser pour retoucher les imperfections et améliorer la couleur et d’autres effets.

Les artistes célèbres et pionniers de la photographie

Les photographes célèbres du 19ème siècle incluent Oscar Rej länder, un photographe connu pour ses images de photomontage. Il y a aussi Julia Cameron avec ses portraits de célébrité, Eadward Muybridge et le paysages de la Californie, et Albert Bierstadt avec les paysages ouest américains. Ces premiers pionniers de la photographie artistique ont contribué à l’acceptation de la photographie comme une forme d’art plutôt que comme une simple méthode de documentation.

Parmi les photographes les plus connus du début du XXe siècle figurent également Alfred Stieglitz, qui est un photographe et fondateur de l’une des plus importantes galeries d’art photographique du monde, Little Galleries of the Photo-Secession. On peut citer aussi Edward Weston avec ses photos de paysages, natures mortes, nus, et portrait. Ray est un photographe d’avant-garde qui était un partisan du dadaïsme et du surréalisme.

Dans la catégorie des photo journalistes renommés figurent Henri Cartier-Bresson, Martin Parr et Alfred Eisenstaedt. Ansel Adams et William Henry Jackson qui sont tous des géants dans le domaine de la photographie de paysage, tandis que les noms célèbres dans la photographie de portrait incluent Dorothea Lange, Edward Curtis, Seydou Keita, Cindy Sherman, Diane Arbus et Annie Leibovitz. Parmi les photographes renommés de la mode figurent Richard Avedon, Helmut Newton, Herb Ritts, Mario Testino et Patrick Demarchelier etc.

Quelques photographes d’actualités et d’arts de rue célèbres.

1. Maximilian Braun et la photographie de l’art urbain

Maximilian Braun est un photographe célèbre pour les photographes de l’art urbain. La nécessité de documenter l’art avant qu’il soit lavé, nettoyé ou peint, dérive de la nature transitoire de la peinture en aérosol sur les murs. De cette façon, les photographies de l’art urbain mondial vivent éternellement. Les images des métros de New York marqués, les peintures murales de Berlin, les mosaïques de Paris ou les murs de briques peints de Londres ont été capturés et partagés avec des milliers de personnes, gardant au moins les images de l’art de la rue dans l’esprit des admirateurs d’art urbain.

En général, les photographes amateurs, les photojournalistes et les artistes, parfois anonymes, parfois bien connus, sont eux-mêmes des artistes de rue. Ces documentaires ne se contentent pas de capturer la photo de graffiti ou de peinture murale, ils décrivent les bizarreries d’une ville, l’action de l’écriture de graffitis, l’atmosphère, les sentiments compliqués du pulvérisateur face au danger, le désir de créer l’art, etc.

2. Keegan Gibbs, le photographe qui priorise les artistes

Keegan Gibbs est l’un des photographes d’art de rue les plus connus. Gibbs privilégie les artistes sur l’œuvre, ce qui signifie qu’au lieu de simplement prendre la photo de l’art de la rue, il place l’artiste au centre de l’attention. Il suit les meilleurs artistes de rue de Los Angeles et grimpe avec eux sur les bâtiments, les toits et les panneaux d’affichage. Le sujet de l’image est presque à peu près celui de l’aérosol.

Cela incite le spectateur à se sentir plus présent et plus emphatique envers l’artiste de rue.

Keegan Gibbs transfère l’adrénaline que l’on obtient en étant comme un témoin sur la visionneuse. Il croit que sa photographie devrait raconter une histoire. Sa photographie de graffitis, raconte essentiellement l’histoire d’un pulvérisateur. C’est pourquoi, il a commencé à accompagner ses photos avec des essais et des histoires de soirées avec des artistes. Le fait intéressant est qu’il avait l’habitude d’avoir peur des hauteurs. Cependant, la montée d’adrénaline a remplacé toute crainte de l’altitude.

3. Martha Cooper est le photographe qui a documenté la scène des graffitis des années 80

Martha Cooper est une photojournaliste américaine de Baltimore. À trois ans, elle avait tenu pour la première fois un appareil photo dans ses mains et c’était le moment où sa passion pour la photographie est née. Martha Copper est la plus célèbre pour sa documentation sur le métro de New-York métro dans les années 80 et la naissance de l’art de rue. Son œuvre est la plus vaste et la plus importante de son genre. En 1979, elle a rencontré l’écrivain graffiti HE3, qui a pris le photographe dans la scène croissante de graffiti de New-York.

Cooper a rencontré Dondi, l’une des plus grandes stars du graffiti. Puis elle a commencé à suivre les pulvérisateurs sur leurs tournées de métro et de photographier tout, car elle voulait documenter les peintures dans leur contexte complet. Cela lui a permis de sortir son travail le plus célèbre Subway Art, un portfolio de graffitis dans les années 80. Le livre a été publié en collaboration avec Henry Chalfant, qui est également photographe de graffiti.

À côté de Subway art, Martha Cooper a publié les livres : Hip Hop Files, R.I.P. Mémoires de New York Spraycan .

Conclusion..

Les photographes tentent de transmettre un message plus profond et de changer notre perception des gens et des paysages qui nous entourent. Ce sont des artistes qui font ressortir la beauté de l’art dans toute sa splendeur.

Chapin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *